(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Description sommaire des phares et fanaux allumés sur les côtes de France au 1er septembre 1836"

6636 



# 



*i 







DIRECTION GÉNÉRALE 

DES PONTS ET CHAUSSÉES ET DES MINES. 



PHARES ET FANAUX. 



1836. 



- 



DIRECTION GENERALE 

DES PONTS ET CHAUSSÉES ET DES MINES. 



PHARES ET FANAUX. 



1836. 



© École Nationale des Ponts et Chaussées 



imprimerie royale. — Septembre 1836. 



DESCRIPTION 

SOMMAIRE 

DES PHARES ET FANAUX 

ALLUMÉS 

SUR LES CÔTES DE FRANCE, 

AU l" SEPTEMBRE 1836, 
PUBLIÉE PAR ORDRE DE M. LEGRANI), 



CONSEILLER D ETAT , 
CTEUR GÉNÉRAL DES PONTS ET CHAUSSÉ] 



OBSERVATIONS PRELIMINAIRES. 




La Direction générale des ponts et chaussées renou- 
velle chaque anne'e, depuis 1830, la publication du 
tableau descriptif des phares et fanaux des côtes do 
France, afin de tenir les navigateurs au courant des 
modifications et additions que reçoit progressivement ce 
système d'éclairage maritime. 

Dans cette description sommaire, les élévations dts 



© École Nationale des Ponts et Chaussées 



( 4)- 
feux sont rapportées au niveau des pleines mers d'e'qui- 
noxe. 

Les portées en temps ordinaire ont e'te' e'value'es ap- 
proximativement , en tenant compte de l'e'Ie'vation des 
feux, et en supposant l'observateur place' à 3 m , 5 m , 10 m 
ou 15 m au-dessus de la surface de la mer, selon qu'il 
s'agissait d'un feu du 4 e , du 3 e , du 2 e ou du 1 er ordre. 
Il faut excepter toutefois les phares et fanaux d'un c'clat 
trop faible pour être aperçus jusqu'à l'horizon corres- 
pondant à leur hauteur, et dont la limite de visi- 
bilité a e'te' de'termine'e d'après divers re'sultats d'obser- 
vations. 

Les airs-de-vent sont rapporte's au méridien vrai de 
chaque lieu. 

Les positions géographiques des phares ont e'te' indi- 
quées, pour la plupart, d'après le tableau insère' dans 
la Connaissance des temps (1). 

On a distingue' par un double aste'risque ( * ) les 
établissements cre'e's ou renouvelés depuis le 1 er août 
1835. 

Les phares e'claire's par des appareils lenticulaires 
sont de'signe's par les signes suivants : 

■!"■ ordre [0.1.] 

2« ordre... , : [0-2-] 



(I) II est à remarquer que les longitudes indique 1 es par la Connaissance tlci 
temps, comparées à celles que donnent les cartes du Pilote français, levées 
depuis 1810 jusqu'en 1827, sous la direction de M. Bcautcmps-Beaupré, 
présentent moyennement une différence en plus dc51'' résultant des dernières 
déterminations de la position géographique de Brest. 



(5) 

3 e ordre [ © . 3.] 

idem, petit modèle [0. 3. p.] 

4 e ordre, ou feu de port. ....... ». ... [0 .. 4.] 

Ces dernières indications, relatives à l'espèce des ap- 
pareils , ont pour unique objet de mettre les navigateurs 
à même de comparer l'ancien et le nouveau système 
d'éclairage, et ne peuvent d'ailleurs offrir aucun moyen 
immédiat de reconnaissance en mer. 



MANCHE. 



PHARE DE DUNKERQUE. 
Feu fixe. [©. 3. p.] 

Installe' sur la tour de l'Heuguenar, à 2,000 ni. de la 
tête des jete'es, et dans leur alignement. 

Elévation 2 G mètres. — Portée 4 lieues marines. 
Latitude 51° l' 59". — Longitude 0° 2' 31" E. 



DEPARTEMENT 
NORD. 



FEU DE PORT DE DUNKERQUE. Fixe. 
Sur la tête de la jete'e de l'O. 

Elévation 7 m. — Portée 2 1. 



HIÎPAIITEMF.NT 



(e ) 

PHARE DE CALAIS. 



pas-de-calais. Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute 
et demie en minute et demie. 

Sur la tour centrale de la ville, à 1,400 m. de distance 
de la tête des jete'es, et à 400 m. de leur alignement, 
côte' 0. 

Élévation 38 m. — Portée 6 1. 
Lat. 50° 57' 36". — Long. 0" 29' 13" 0. 



FEU DE MAREE DU PORT DE CALAIS. Fixe. 

Sur le Fort-Rouge, à l'O. de l'entrée du port. 

Elévation 10 va. — Portée 2 1. 

Ce feu n'est allume qu'autant qu'il y a au moins 8 pieds d'eau 
dans le chenal à Feutrée des jetées. 



PHARE DU CAP GIUNEZ. [En construction.) 

La tour en construction sur le cap Grincz, h l'entrée S. O. du Pas-de- 
Calais , sera signalée par un phare à feu lixc qui pourra cire aperçu à la 
distance de G il 7 lieues marines. 

L'époque de sa mise en activité sera annoncée aux navigateurs quelques 



• ( < ) 

FEUX DU PORT DE BOULOGNE. Fixes. 

1° FEU DE MARÉE DE l'eSTACADE DU NORD -EST. 

Feu rouge. 
Sur l'extrémité de cette estocade. 

Élévation 5 m. — Portée £ I. 

2° DEUX FEUX DE MAREE DE LA JETEE DU SUD-OUEST. 

Installés sur un mât élevé à l'extrémité de la nouvelle 
jetée du Sud-Ouest. 

( Feu sup. 15 m. ) 
Elévations. < .-, . c ) Portée 1 1. \. 

I Feu inf. 9 m. 

Lat. 50° 44' 0". — Long. 0° 45' 5" O. 

On allume le feu supérieur au moment de la mi-montée de la 
mer, et le second feu au moment de la pleine mer. 

On les éteint l'un et 1 autre au moment de la mi-baisséc. 

Le Jeu rouge de la jctc'e du N. E. est allume' et c'teint en même 
temps que le feu supérieur de la jete'e du S. O. 



FEU DE LA POINTE D'ALPRECK. 

Fixe. [0. 4.] 

Sur fa tour de l'ancien sémaphore, à 1 lieue au S. 
S. O. de l'entrée du port de Boulogne. 

Elévation 47 m. — Portée 3 1. 
Lat. 50" 41' 57". — Long. 0° 46' 28" O. 



(8) ' 
TROIS FEUX DE LA BAIE D'ÉTAPLES. Fixes. 

V> FEU DE LORNEL. 

Côte N. de l'embouchure de la Candie. 
Élévation 16 m. — Portée 2 I. 
Lat. 50° 32' 30". — Long. 0° 45' 0" 0. 

2° DEUX FEUX DU TOUQUET. 

Côté S. de l'embouchure de la Canche,*et à 16 m. de 
distance l'un de l'autre. 

Elévation 16 m. — Portée 2l. 
Lat. 50° 31' 43". — Long. 0° 44' 38" 0. 



(î) FEU DE LA POINTE DE BERCK. Fixe. 

Sur la pointe du haut-banc de Berck, 

Elévation 17 m. — Portée 2 1. 

Lat. 50° 23' 50". — Long. 0° 46' 50" 0. 

Allume depuis le 1°' janvier 1836. 



DEPARTEMENT 
LA SOMME. 



(î) PHARE DE CAYEUX. 
Feu varié par des éclats de 4 en 4 minutes, 

[0-3.] 

Entrée de la baie de la Somme, côté S. 
Elévation 28 m. — Portée 5 1. 
Lat. 50° 11' 30". — Long. 0° 50'. 0. 
Ce phare remplace depuis le 1 er décembre 1835 un ancien 
fanal à feu fixe dont la porte'c atteignait à peine 2 lieues marines. 



(») 

(*) FEU 2?£ MAREE DU PORT DU TRÉPORT. département 

Fixe. [0.4.] LA SEINE-1NF". 

Sur la jetée de PO. , à 23 m. de son extrémité'. 

Élévation 8m. — Portée 3 1. 

Lat. 50° 3' 53". — Long. 0° 58' i". 0. 

Ce feu n'est allume qu'autant qu'il y a au moins 6 pieds cTcau 
dans le chenal a i'extre'mite' des jetées. 



FEUX DU PORT DE DIEPPE. 

ÉCLAIRAGE DE LA JETEE DE L'EST. 

Trois fanaux attachés à un mât, situé à 10 m. de 
Pextrémité de la jetée de PE, signalent de nuit la posi- 
tion de cette jetée et servent ù guider les navires à l'entrée 
du port, savoir : 

1° Un feu fixe allume' pendant mute la durée des nuits. 
Elévation 7 m. — Portée 2 I. 

2° Un feu de marée placé à 2 m. 60 c. au-dessus du 
feu permanent, et allumé 2 h. -j avant la pleine mer. 

3° Un second feu de marée, intermédiaire aux deux 
précédents, et allumé 2 h. avant la pleine mer. 

On c'teint ce feu intcrmc'diairc au moment de la pleine mer, 
et 2 heures après on e'teint le feu supérieur. 

Ces deux feux ne sont d'ailleurs allumes qu'autant que l'c'tal 
de la mer n'interdit pas l'accès du port. 

Pour guider de nuit la marche d'un navire qui se dirige vers 
îc port, on maintient le mat qui porte les fanaux, dans une si- 

5 



( io ) 

tuation verticale, lant que le navire fait bonne route, et dans le 
cas contraire on incline ce mât du coté où il faut gouverner. 

Les capitaines qui veulent profiter de ces signaux, doivent 
placer deux fanaux en évidence, i'un à l'avant, l'autre à l'ar- 
rière de leur navire. 

FANAL DE MAREE DE LA JETEE DE L'OUEST. 

Feu tournant présentant, par chaque révolution com- 
plète, 4 éclats qui se succèdent de 36 en 36 secondes 
et se reproduisent après un intervalle de 72 secondes. 

Sur la jetée de I'O., à 150 m. de son extrémité. 

Elévation 12 m. — Porte'e 3 I. 

Lat. 49° 55' 40". — Long. 1° 15' 10" O. 

Ce feu n'est allumé qu'autant qu'il y a au moins 10 pieds d'eau 
dans la passe. 



PHARE DE L'AILLY. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de 80 en 
80 secondes. 

Sur le cap de l'Ailly. 

Éle'vation 93 ni. — Porte'e 6 I. 

Lat. 49° 55' 1". — Long. 1° 22' 40" O. 



( 11 ) 

FEU DE MARÉE DE SAINT- VALERY -EN-CAUX. 

Fixe. 

Sur la jetée de I'O. , à 35 mètres de son extrémité'. 

Élévation 9 m. — Portée 2 I. 

Lat. 49° 52' 25". — Long. 1° 37' 39" 0. 

Ce feu n'est allume qu'autant qu'il y a au moins 8 pieds d'eau 
ians le chenal à l'extrémité des jetées. 



(I) PHARE DE FECAMP. 

Feu fixe. [0. 1,] 

Sur le mont de la Vierge, à gauche de l'entrée du port 
de Fe'camp. 

Élévation 130 m. — Porte'e 6 I. 

Lat. 49° 46' 5". — Long. 1° 58' 3" 0. 

" Ce nouveau phare est en activité depuis le 1 er juin 1836. 



FEU DE MAREE DE FECAMP. Fixe. - 

Au pied du mont de la Vierge, sur la jetée du N. , à 
80 m. de son extrémité'. 

Élévation 9 m. — Porte'e 2 I. 

Lat. 49° 45' 57". — Long. 1° 58' 19 " 0. 

Ce feu n'est allumé qu'autant qu'il y a au moins 10 pieds d'eau 
à rentrée du chenal. 



( 12 ) 
DEUX PHARES DE LA HEVE. 

Feux fixes. 

Sur le cap.de la Hève, à 63 m. de distance l'un 
de l'autre; direction N. N. E. 2° 30' N., et S. S. 0. 
2° 30' S. 

Elévation 130 m. — Porte'e 6 I. 

Tour du Sud. Lat. 49° 30' 43".— Long. 2° 1G' 7" 0. 



FEU DE PORT DU HAVRE. Fixe. 

Sur la jete'e du N. , à 25 m. de son extre'inite'. 

Ële'vation 1 m. — Porte'e 2 I. -j. 

Lat. 49° 29' 0". — Long. 2° 14' 5" 0. 

En temps de brume, on signale îes approches de ce fanal au 
moyen d'une cloche placée sur sa tourelle. 



FEU DE PORT DE LA POINTE DU HOC. 

[Rive N. de l'embouchure de la Seine.] 

Sur la pointe du Hoc, à 1 lieue marine au S. 86° E. 
de l'entre'e du port du Havre. 

Élévation 8 m. — Porte'e 2 1. 

Lat. 49° 28' 47". — Long. 2° 8' 59" 0. 



( 13) 

FEU DE PORT DE QUILLEBŒUF. fixe. département 

[Rive S. de la Seine. ] L'EURE. 

A l'extrémité N. de la pointe de Quillebœuf, sur le 
quai. 

Elévation 8 m. — Portée 3 1. 
Lat. 49° 28' 26". — Long. 1° 48' 44" 0. 



DEUX FEUX DE PORT DE HONFLEUR. Fixes. département 

DU 

1° Fanal d'aval sur la jete'e de l'Hôpital , à l'extrémité' calvados. 
N. 0. de la ville. 

Elévation 10 m. — Portée 3 1. 
Lat. 49° 25' 32". — Long. 2° 6' 32" 

2° Fanal d'amont, sur le quai N. du nouveau 
bassin. 

Elévation 9 m. — Portée 3 . 



DEUX FEUX DE L'EMBOUCHURE DE LA TOUQUES. 

Fixes-. 

Sur le côté 0. de l'embouchure, à 142 m. de distance 
i'un de l'autre. 

1° Fanal d'aval. — Vcu de marée. 

Elévation 6 m. — Portée 2 I. 

Ce l'eu n'est allume' qu'autant qu'il y a au moins 1 pieds d'eau 
k Ventrée du chenal. 

7 



( M ) 
2° Fanal d'amont. — Peu permanent. 

Elévation 10 m. — Portée 2 1. 

Lat. 49° 21' 30". — Long. 2° 15' 45" 0. (?) 

N. B. Ces deux feux , tenus l'un par l'autre , donnent la direc- 
tion du chenal. 



DEUX FEUX DE L'EMBOUCHURE DE L'ORNE. Fixes. 

Sur le côte' 0. de l'embouchure, à 1,100 mètres 
de distance l'un de l'autre; direction N. 24° E., et S. 
24" 0. 

1° Fanal d'aval, sur les dunes, près la redoute 
d'Oyestreham. 

Elévation 12 m. — Portée 2 1. 
Lat. 49° 17' 7". — Long. 2° 35' 8" 0. 

2° Fanal d'amont, sur l'église d'Oyestreham. 
Elévation 28 m. — Portée 2 1. j. 
Lat. 49° 16' 37". — Long. 2° 35' 43" 0. 

Ces deux feux, tenus l'un par l'autre, indiquent l'entrée du 
chenal. 



( 15 ) 
Cï) PHARE DE LA POINTE DE VER. 

Feu varié par des éclats de 4 en 4 minutes. [ ©. 3.] 

Sur la pointe de Ver, à 4 lieues marines au N. 72° 0. 
île l'embouchure tle l'Orne. 

Élévation 42 m. — Portée 5 1. 
Lat. 49" 20' 28". — Long. 2° 51* 24" 0. 

Ce nouveau phare est en activité depuis le 15 août 1836. 



FEU DE PORT DR PORT-EN-BESSIN. Fixe. 

Ce petit fanal, installa à droite île l'entrée du port, n'est allumé que 
epuis le mois de septembre jusqu'au mois d'avril, et seulement durant les 
xos temps. 

Elévation 10 m. — Portée 1 I. 
Lut. 19" 20' 45". — Long. 3° 5' 40". 0. 



(!) PEU DE PORT DE GRANDCAMP. Fixe. 

Ce petit fanai, établi dans l'intérêt des pêcheurs de Grandealnp , 
tallé à 8(X) m. environ à l'O. de l'église de rc village. 

Élévation 8 m.— Portée 1 1. 

Lat. <t9° 23' 20'. — Long. 3" 22' /i0." O. 



( J ) TROIS FEUX DE LA RADE DE LA HOUGUE. 

Fixes. [G. 4.] 

Depuis le i cr septembre 1836, trois petits feux fixes sont 
allumes, pendant toute la durée des nuits, sur la côte oiïen- 



DEl'ARTEMENT 
LA MANCHE. 



( 10 ) 
laïc du département de la Manche, pour faciliter l'entrée de la 
rade de la Hougue, savoir: 

1 er Fanal, sur l'extrémité méridionale du fort de la 
Hougue. 

Elévation 11 m. — Portée 3 I. 
Lat. 49° 34' 19". — Long. 3° 3g' 36" 0. 

2 e Fanal, sur la butte de Morsaline. 

Elévation 86 m. — Portée 3 I. 
Lat. 49° 34' 13". — Long. 3° 39' 38" 0. 

3 e Fanal, sur la redoute de Itévillc (Pointe de Saire ). 
Elévation 11m. — Portée 3 1. 
Lat. 49° 36' 26". — Long. 3° 34' 1" 0. 

Le fanal de la redoute deRéville, vu par le phare de Bar- 
fleur, donne une direction dans l'O. de laquelle on devra 
éviter de prolonger les bordées quand ou louvoiera de nuit, 
par le travers de l'ilc de ïatiliou, pour s'approcher de l'cntre'e 
de la rade de la Hougue, en venant du N. 

Le fanal de Morsaline et celui du fort de la Hougue ont 
e'te' places de manière a ce que, vus l'un par l'autre , ils indiquent 
la limite septentrionale du chenal par lequel les grands bâti- 
ments doivent entrer dans la rade. La direction donnée par ces 
deux fanaux touche, du côté du S., la plus haute des roches du 
Oucst-Drix , sur laquelle il ne reste que 14 pieds d'eau de basse 
mer dans les grandes marées. 

Pour aller de nuit au mouillage avec de grands bâtiments du 
commerce, il faudra, à partir du point où se coupent les deux 
directions données par les feux dont nous venons de parler, gou- 
verner de manière à voir toujours le feu de la Hougue ouvert 
de quelques degrés à droite, c'est-it-dire du côté duN., par 
rapport au fanal de Morsaline. 



( W) 

(Le feu de Morsaline est beaucoup plus élevé que celui de la 
Houguc.) 

Un vaisseau de ligne devra, à partir du point de rencontre des 
deux directions précitées, faire route au S. 0. du monde pour 
gagner le mouillage de la grande rade. II passera, en faisant 
cette route, entre le plateau du Oucst-Drix et la pointe N. du 
banc de la rade. 

Les bateaux de pc!chc de Saint- Waast, ainsi que les petits 
bâtiments du cabotage, qui viendront de nuit chercher un abri 
sur la petite rade de la Houguc, et qui craindront de tomber 
dans le S. de la partie du mouillage qui est le mieux abritée, 
pourront suivre exactement la direction des feux quand la mer 
sera belle. 

Ces bateaux pourront même pénétrer dans la partie septen- 
trionale de la rade, sans courir le risque de tomber sur les 
roches de la Dent et du Gavendest, en tenant le feu de Morsa- 
line ouvert de quelques degrés à droite, c'est-à-dire du cote' du 
». , par rapport à celui du fort de la Houguc. 



DEUX FEUX DE PORT DE BARFLEUR. Fixes. 

1 er Fanal, sur le cote, gauche de I'entre'e du port, à 
2 10 ni. au S. 41° 0. de la pointe du rocher situe' vis-à- 
vis l'extrémité' de la jete'e du N. 

Elévation 10 m. — Porte'e 1 I. j. 

Lat. 49° 40' 7". — Long. 3° 35' 58". 

2 e Fanal, à 260 m. au S. 41° 0. du premier feu. 

Elévation 10 m. — Porte'e 1 I. ~. 

Ces deux feux, tenus l'un par l'autre, indiquent la direction 
de la passe du port de Barflcur. 



( 18 ) 

PHAKE DE LA POINTE DE BARFLEUR. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de demi- 
minute en demi-minute. [ . 1 . ] 

Sur la pointe de Barileur (ou de Gatlcville). 
Elévation 72 m. — Portée 7 I. 
Lat. 49° 41 ' 52". — Long. 3° 36' 10". 

En temps ordinaire, les éclipses ne paraissent totales qu'au 
delà d'une dislancc de 4 lieues marines. 

Le nouveau feu à e'clipses remplace, depuis le 1 er avril 1835, 
le feu fixe de l'ancien phare. 



TROIS FEUX DE LA RADE DE CHERBOURG. 

Fixes. 

1" DEUX KANAUX DE L'ENTREE EST DE LA HADE. 

Dans l'île Pelée, sur le Fort-Royal, à 1 4 m. de distance 
l'un de l'autre. 

Élévation 26 m. — Portée 2 1. 
Lat. 49° 40' 16". — Long. 3° 55' 15". 

2" FANAL DE l'eNTBEE OUEST DE LA RASE. 

[G. 4.1 

Sur la tour récemment construite dans le fort de 
Querqueville. 

Élévation 18 m. — Portée 3 1. 
Lat. 49° 40' 21". — Long. 4" l' 18". 



( 19) 

PHARE DE GRANVILLE. 

Feu fixe. [0.3.] 

Sur le Roc de Granvilie, ou cap Lihou, à 460 ni. clans 
l'O. N. O. des jetées du port. 

Elévation 47 m. — Portée 5 I. 
Lat. 48° 50' 7". — Long. 3° 57' l". 



FEU DE PORT DE GRANVILLE. Fixe (1). 

Sur l'extrémité S. E. du môle neuf, à gaucFie de l'en- 
trée du port. 

Elévation 8 m. — Portée 1 1. 
Lat. 48° 49' 54". — Long. 3° 56' 32". 

(1) On croit devoir ajouter ici l'indication des feux des Casqucts et de 
Guerncscy , dont la connaissance est nécessaire aux marins qui naviguent sur 
les côtes de France : 

PHARES DES CASQUETS. 

Trois feux tournants dont les éclipses se succèdent de 15 secondes 
en i5 secondes. 

Sur le rocher des Casquets, à 6 milles environ de la pointe N. O. de Plie 
d'Aurigny. 

Élévation 24 m. — Portée 6 I. 
Lat. 49° 03' 22°. — Long. i° 42' 51 ". 



FEU DE PORT DE GUERNESEY. Fixe. 
Sur l'extrémité de la jetée du S. , à droite de l'entrée du port. 
Élévation 12 m. — Portée 



© École Nationale des Ponts et Chaussées 



DKPAHTKMKNT 



( 20 ) 



PHARE DU CAP FREHEL. 



cotes-dû- Feu tournant dont les éclipses se succèdent de 2 m. 
nord. ' 

en 2 m. f. 

Sur le cap Fréhel. 

Elévation 75 m. — Portée G I. 

Lat. 48° 41' 5". — Long. 4° 39' 24". 



PHARE PROVISOIRE DES BEAUX DE BREHAT. 

Feu fixe. [q. 4.] 

Sur la roche la plus élevée des H eaux de Bréhat, à 
4 milles marins et demi, au N. 39° 0. de l'île de Bréhat. 

Elévation 15 m. — Portée 3 I. 
Lat. 48° 54' 37". — Long. 5° 25' 34". 

II est essentiel d'observer que les cartes du Neptune français, 
ainsi que plusieurs cartes récemment publiées en Angleterre , 
indiquent d'une manière extrêmement inexacte les positions re- 
latives des Héaux de Bréhat et des e'eueils de Roc'h-ar-Bel , de 
ïafforaine, de la Roche-Gautier, de Barnouic et des Roches- 
Douvres. Ces positions ont été relevées, en 1830 et 1831, par 
MM. les inge'nieurs hydrographes de la marine, et une note 
accompagnée d'une carte a e'té publiée a ce sujet par M. Beau- 
temps-Bcauprc , dans le numéro des Annales maritimes du mois 
de janvier 1832. Les relèvements ci-après, ainsi que les obser- 
vations qui y sont jointes, sont extraits de cette note. Les gi- 
sements sont rapportes à celui d'un grand signal établi tem- 
porairement sur le milieu de la cote rne'ridionale de i'ile de 
Bréhat, par 48° 50' 20" de latitude septentrionale, et 5° 20' 16" 
de longitude occidentale de Paris. 



( 21 ) 
Plateau des Roches-Douvres. 

Le milieu du plateau des Roches-Douvres, dont l'étendue de 
l'E. à l'O. est de plus de 2 milles, est situé au N. 23° 10' E. du 
monde du signal de Bréhat, à la distance de 10,720 toises. 

II y a douze têtes de roches qui ne couvrent jamais, et la plus 
haute est éleve'e de 53 pieds au-dessus du niveau des plus 
basses mers. Elle est a peu près au milieu de la partie méridio- 
nale du plateau. 

Roche-Gautier . 

Cette roche est située au N. 32° 5' E. du monde du signal de 
Bréhat, à la distance de 12,445 toises. 

Elévation au-dessus du niveau des basses mers, 13 pieds. 

Roch e-Barnouic . 

Cette roche est située au N. 34° E. du monde du signal de 
Bréhat, à la distance de 12,990 toises. 

Élévation au-dessus du niveau des basses mers , 24 pieds. 

Les roches Barnouic et Gautier, qui gisent, l'une par rapport 
à l'autre, S. 72° 24' O., et N. 72» 24' E., à la distance de 700 
toises, sont les points les plus élevés d'un grand plateau très- 
dangereux , situé entre la Horaine et les Roches-Douvres. 

Ce plateau se porte à environ 1 mille 1/2 dans l'E. , de Bar- 
nouic, 1 mille dans le S., 3 milles dans l'O., et 2 milles dans le 
N. O. 

La Horaine. 

La balise placée sur ce plateau est située au N. 44° 14 E. 
du monde du signal de Bréhat , à la distance de 4,274 toises. 

Elévation du sommet de la roche au-dessus dn niveau des 
plus basses mers, 22 pieds. 

Roc'h-ar-Bel. 
La pointe septentrionale de Roc'Ii-ar-Bel est située au N, 



( M ) 

3° 45 E. du monde du signal de Bréhat, à la dislance de 
4,977 loises. 

Celle pointe est tellement mal placée sur toutes les cartes 
françaises et étrangères (environ 1,600 toises trop N.), que, 
quand on gouverne pour passer au N. de la position qui lui est 
assignée sur ces cartes, on court le risque de tomber sur le 
plateau des roches Barnouic et Gautier, et que, quand on 
cherche à l'éviter en passant par le S. , on court le risque de 
tomber sur la pointe de Roc'h-ar-Bel , dont nous venons de 
donner la position exacte. Roc'h-ar-Bel n'est autre chose que 
l'extrémité N. E. du grand plateau tenant il la cote qui sépare la 
rivière de Tréguier de la rivière de l'ontricux , et dont les Héaux 
l'ont partie. 

Les Héaux. 

La haute roche de ce plateau, sur laquelle est établi le phare 
provisoire , est située dans le N. 39° 1 1' 47" 0. du monde du si- 
gnal de Bréhat, à la distance de 5,245 toises. 

Basse Maurice. 

Celte basse, sur laquelle il ne reste pas moins de 8 brasses 
d'eau de basse mer, n'est dangereuse pour aucune espèce de 
bâtiment, mais comme elle occasionne un fort remous, qui 
pourrait dans quelques circonstances inquiéter les navigateurs, 
on croit devoir donner ici sa position. Elle est située au 
N. 20° E. du monde du signal de Bréhat, à la distance de 
7,430 toises. 

Le plateau qui forme l'extrémité orientale des innombrables 
roches de Bréhat, et qui est connu sous le nom de Ringuc-Bras 
ou Caïn-Bras, est limité par une roche située dans le N. 
87° E. du monde du signal de Brébat, à la distance de 
5,860 toises. 

II est démontré jusqu'à l'évidence, aujourd'hui, que le 
meilleur chenal qu'on puisse suivre pour passer dans le N. de 



( 23 ) 
Bréhat est celui qui est limite au S. par les He'aux, Roc'h-ar- 
Bel, (a Hoi-ainc et le Ringuc-Bras, et au N. parle plateau des 
roches Gantier et Barnouic. Ce chenal a environ 7 milles de 
largeur, et les courants de flot et de jusant en suivent la direc- 
tion. H est e'galcmcnt démontre' qu'on ne doit pas s'engager vo- 
lontairement entre le plateau des Roches-Douvres eteclui des 
roches Gautier et Barnouic, qui sont beaucoup plus rappro- 
ches que ne l'indiquent les cartes les plus récentes, et notam- 
ment la carte delà Manche, en trois feuilles, publiée à Londres 
en 1811, et corrigc'e en 1824. Elle repre'scnte ce passage 
comme libre de tous dangers, et large de 9 milles, tandis 
qu'entre ces dernières roches et la lloraine, elle n'indique qu'un 
passage de 5 milles seulement de largeur, qui serait fermé en 
quelque sorte par Roc'h-ar-Bel. 

N. B. Le Dépôt général de la marine vient de publier 
les cartes qui offrent les principaux résultats des travaux 
de MM. les ingénieurs hydrographes dans les parages 
de Bréhal et sur la baie de Sainl-Brieuc. 



FEU DES SEPT-IJLES. 
Varié par des éclats de 3 en 3 minutes. [ 0. 4.] 
Sur l'extrémité E. de l'île aux Moines. 

Eie'vation 51 ni. — Portée 3 I. ~. 
Lat. 48° 52' 46". — Long. 5° 49' 42". 
Ce nouveau fanal est allumé depuis le I e1 ' mai 1835. 



FINISTERE. 



( 24) 

département (î) PH A *E DE L'ILE DE BAS. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute 
en minute. [ . 1 . ] 

A partir du 1 er octobre prochain, la tour récemment cons- 
truite sur un monticule de ta partie O. de i'ile de lias, sera si- 
gnalée par un feu à éclipses. 

Élévation G8 m. — Portée 8 I. 
Lat. 48° 44' 45". — Long. 6° 21' 51" O. 



OCÉAN. 



PHARE DE L'ILE D'OUESSANT. • 

■ 
Feu fixe. [©. 1.] 

Sur la pointe N; E. de l'île. 

Elévation 83 m. — Porte'e 6 \. 

Lat. 48° 28' 31". — Long. 7° 23' 41". 



PHARE DE SAINT-MATHIEU. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de demi- 
minute en demi-minute. [©• 2.] 

Sur la pointe de Saint-Mathieu , à 2 1. \ à I'O. de l'en - 
tre'c du goulet de Brest. 

Elévation 54 m. — Porte'e 6 I. 
Lat. 48° 19' 50". — Long. 7° 6' 32". 

En temps ordinaire, les éclipses ne paraissent totales qu'au 
delà d'une distance de 3 lieues marines. 



. ( 25 ) 
Ce feu remplace, depuis le 15 juin 1835, celui qui avait été 
allume jusqu'alors sur l'ancienne tour de Saint-Mathieu , cl dont 
les éclipses se succédaient de 100 en 100 secondes. 



(î) PHARE DE PENMARC'H. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de demi- 
minute en demi-minute. [©. 1.] 

Sur la pointe de Peninarc'h, près de l'église de Saint- 
Pierre. 

Elévation 41 m. — Portée 7 1. 

Lat. 47° 47' 53". —Long. G 42' 44". 

Ce phare remplace, depuis le 20 novembre 1835, le fanal 
qui avait été' provisoirement établi sur l'église de Saint-Pierre 
au hameau de Kérity-Peiimarc'h. 

En temps ordinaire, les éclipses du nouveau feu ne pa- 
raissent totales qu'au delà d'une distance de 3 lieues. 



PHARE PROVISOIRE DE L'ILE DE GROIX. département 

Feu fixe. [©.4.] MORBIHAN. 

Sur le fort de la Croix, à la pointe E. de l'île. 
Elévation 47 m. — Porte'e 3 I. 
Lat. 47° 38' 5". — Long. 5° 45' 22". 

N. B. Ce feu se trouve masqué, dans la direction des îles de 
Glcnan , par les hauteurs de la partie O. de l'île de Groix. 



( 20 ) 

(;) FEU DE PORT DE PALAIS. Fixe. 

Sur ie musoir du grand môle, ù gauche de l'entrée di 
port de Palais, à Belle-Ile. 

Elévation a m. — Portée 1 1. 

Lat. 41° 20' 53". — Long. 5° 29' 28" O. 

Allume depuis le 1 er janvier 1830. 



(I) PHARE DE BELLE-ILE. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute 
en minute. [0. 1.] 

Sur le plateau voisin de la petite anse de Goulfar, 
dans la partie S- O. de l'île. 

Elévation 84 m. — Portée 8 1. 
Lat. 47° 18' 40". — Long. 5° 33' 53". 

En temps ordinaire, les éclipses du phare de Belle-Ile ne 
paraissent totales qu'au delà d'une distance de 3 lieues. 

Il est essentiel de remarquer que ce nouveau feu (allume 
depuis le 1 e1 ' janvier 1830) pre'scntc à peu près les mêmes ap- 
parences que celui qui signale le rocher du Four, près du 
Croisic. Mais ici les chances de confusion ne sont pas à 
craindre , attendu qu'il n'est pas prcsumable qu'un navire ve- 
nant du large puisse arriver en vue du phare du Four, sans 
avoir eu connaissance, soit du phare de l'île d'Yeu, soit du 
phare du Pilier, soit enfin de celui qui est allume' sur Bcllc-Hc , 
et du petit l'eu qui signale l'île d'IIœdic. 



(î) FEU DE L'ILE D'HCBDIC. 
Fixe. [©.4.] 

Sur un monticule situe à 550 mètres à PO. de la pointe 
orientale de l'île. 

Elévation 26 m. — Portée 3 1. 

Lat. 47° 20' 32". — Long. 5° 12' 20". 

Allume depuis le 1 er janvier 1836. 



PHARE DU FOUR. dki'AIItement 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute en ' '" 

minute. 

Sur Je rocher du Four, à 3 milles marins et demi à PO. 
de la pointe du Croisic. 

Elévation 17 m. — Portée 5 1. 
Lat. 47° 17' 53". — Long. 4° 58' 18". 



DEUX PHARES DES TOURS D'AIGUILLON ET 
DU COMMERCE. [©.3. p.] 

Sur la riveN. de l'embouchure de la Loire, à 1,950 m. 
de distance l'un de l'autre; direction S. 31° O., et N- 
31° E. 

La tour d'aval , dite d'Aiguillon , est située à 1 I. au S. 
55° O. de l'église de Saint-Nazaire. 



( 28 ) 
1° Phare d'Aiguillon. — Feu d'aval. Fixe. 
Elévation 34 m. — Portée 4 1. 
Lat. 47° 14' 33". — Long. 4° 36' l". 
2° Phare du Commerce. — Feu d'amont. Varié par 
des éclats de 3 en 3 minutes. 

Elévation 39 m. — Porte'e 4 1. -j. 
Lat. 47° 15' 27". — Long. 4° 35' 12". 

La direction donnée par ces deux phares passe sur la poinle 
orientale du banc des Charpentiers. Dans l'e'tat actuel de la 
barre, il faut, pour éviter ce banc, gouverner de manière à 
voir le feu changeant de la tour du Commerce un peu à droite 
du feu permanent de la tour d'Aiguillon. 



DEPARTEMENT 
LA VENDÉE. 



(*) FEU DE PORT DE SA1NT-NAZAIRE. 
Fixe. [0. 4.] 

Sur le musoir du nouveau môle de Saint-Nazaire, 
rive N. de l'embouchure de la Loire. 

Éle'vation 8m. — Porte'e 2 1. }. 
Lat. 47° 16' 17". — Long. 4° 32' 3". 
Allume' depuis le 1 er janvier 1836. 



PHARE DU PILIER. 

Feu varié par des éclats de 4 en 4 minutes. [0. 2.] 

Sur la pointe N. 0. de l'île du Pilier, à 2 milles et 
demi de la pointe N. O. de l'île deNoirmoutier. 

Élévation 32 m. — Porte'e 6 1. 
Lat. 47° 2' 36". —Long. 4° 4l' 54". 



© École Nationale des Ponts et Chaussées 



PHARE DE L'ILE D'YEU. 

Feu fixe. [©. 1.] 

Sur la butte de Petite-Foule, à 1,700 m. de la pointe 
N. 0. de l'île. 

Élévation 54 m. — Portée 6 I. 
Lat. 46" 43' 5". — Long. 4° 43' 9". 



DEUX FEUX DU PORT-BRETON DE L'ILE D'YEU. 

Fixes. 

1 er Fanal, sur l'extrémité' de la jete'e extérieure, à 
droite de l'entre'e du port. 

Elévation 7 m. — Porte'e 2 I. 
Lat. 4G° 43' 37". — Long. 4° 41' 8". 
2 e Fanal, au fond du port , à 2 60 m. du feu de la 
jete'e. 

Ele'vation 15 m. — Porte'e 3 I. 

Ces deux feux, tenus l'un par l'autre, indiquent la direction 
de la passe du Port-Breton. 



PHARE DE LA CHAUME. 

Feu fixe. 

Sur le quai de la Chaume, côte' 0. de l'entre'e du port 
des Sables-d'OIonne. 

Ele'vation 36 m. — Porte'e 3 1. -;. 
Lat. 46° 29' 42". — Long. 4" 7' 59". 



( 30 ) 
FEU DE PORT DES SABLES-D'OLONNE. 

Feu fixe. [0. x 4.] 

Sur la tète de la grande jetée, côte' E. de l'entrée du 
port. 

Elévation 7 m. — Porte'e 3 I. 

Lat. 46° 29' 28". — Long. 4° 7' 44". 

Le feu de la jete'e, tenu par le l'eu de la Chaume, donne la 
direction du grand chenal. 



FEUX DU PERTUIS-BRETON. 

Fixes. [©. 4.] 

1 er Fanal, sur la pointe du Grouin-du-Cou, à 7 milles 
marins au N. 32° E. du phare des Baleines. 

Ele'vation 18 m. — Porte'e 3 1. 
Lat. 46° 20' 48". — Long. 3° 48' 28". 

2 e Fanal, sur la pointe de l'Aiguillon, à 7 milles 
marins au N. 59° E. du port Saint-Marlin de l'de de Ré. 

Élévation 10 m. — Portée 3 1. 

Lat. 46° 16' 16". — Long. 3° 32' 58". 



INFÉRIEURE. 



( 31 ) 
PHARE DES BALEINES (île de Ré). département 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute ± la charente- 
en minute \. 

Sur la pointe N. 0. de l'île de Re. 

Élévation 29 m. — Porte'e 6 I. 

Lat. 46° 14' 44". — Long. 3° 53' 57". 

Les éclats du phare des Baleines sont inégaux. A chaque 
grand e'clat succède un éclat d'un tiers moins fort. 



FEU DE PORT DE SAINT- MARTIN (île de Ré). Fixe. 

Sur l'angle saillant du demi-bastion, à 100 m. à l'E. 
de l'entrée du port. 

Elévation 12 ni. — Porte'e 2 I. 
Lat. 46» 12' 26". — Long. 3° 42' 6". 



FEU DE PORT DE LA ROCHELLE. Fixe. 

A 14 m. à l'E. de la tour de la Lanterne, côte' gauche 
de l'entrée du port. 

Elévation 14m. — Portée 3 1. 
Lat. 46° 9' 21". — Long. 3° 29' 39". 

On évite les roches de la pointe de Chauvcau , ainsi que le 
plateau du Lavardin , en gouvernant de manière à ce que le 
fanal de La Rochelle ne soit pas masqué par la tour de la 
Lanterne. 



(32 ) 

PHARE DE CKASSIRON ( île d'Oléron ). 
Feu fixe. 
Sur la pointe N. 0. de l'île d'OIe'ron. 

Elévation 31 ni. — Porte'e 4 1. 
Lat. 46° 2' 52". — Long. 3° 44' 5G". 

Une nouvelle tour vient d'être élevée sur la pointe N. 0. de 
ï'ile d'Oléron, h 100 mètres dans l'E. ~ S. E. de l'ancien phare 
de Chassiron, qu'elle domine d'environ 16 mètres. 

Elle est destinée k recevoir un feu fixe du 1 er ordre, qui 
pourra remplacer le feu actuel dans le courant de l'hiver pro- 
chain. 



FEU DE PORT DE L'ILE D'AIX. Fixe. 
Sur le fort, à la pointe S. de l'île. 

Elévation 17 m. — Porte'e 2 I. 
Lat. 46° 0' 36". — Long. 3° 30' 55". 



FEU DE LA POINTE DE LA COUBRE. 
Fixe. [O.4. ] 

Sur la pointe de la Contre, côtéN. de l'embouchure 
de la Gironde, à 2 1. et demie au N. 28° 0. du phare de 
Cordouan. 

Elévation 11 m. — Portée 3 1. 
Lat. 45° 41' 30". — Long. 3" 35' 34", 



( 33 ) 

FEU DE PORT DE ROYAN. Fixe. 

Sur la pointe dite du Corps-de-Çarde , ù l'origine de 
la jetée , et à 140 m. de son musoir. 

Elévation 11m. — Porte'e 2 I. 

Lat. 45° 37' 8". — Long. 3° 22' 3". 



PHARE DE CORDOUAN. . , 

DEPARTEMENT 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute en LA G]ROND e. 
minute. [©. 1.] 

Sur le rocher de Cordouan, à l'embouchure de la 
Gironde. 

Élévation 63 m. — Porte'e 8 I. 
Lat. 45° 35' 14". — Long. 3° 30' 39" 0. 

Chaque grand éclat de ce phare est immédiatement pre'cedé 
d'un éclat moins brillant. Les éclipses ne paraissent totales , 
en temps ordinaire, qu'au delà d'une distance de 3 lieues. 



PHARE DE LA POINTE DE GRAVE. 
Feu fixe. [q. 3. p.] 

Sur une tour en charpente e'Ieve'e à la pointe de 
Grave, à 1 lieue et demie au S. 81° E. du phare de 
Cordouan. 

Elévation 18 m. — Porte'e 4 l. 

Lat. 45° 34' 29". — Long. 3° 24' 10". 



( 34 ) 

FEU DE PORT DE l'AUJLLAC. Fixe. 
[Rive gauche de la Gironde.] 
Sur l'embarcadère du port. 

Elévation 6 m. — Porte'e 2 1. 
Lat. 45° 11' 55". — Long. 3° 4' 55". 



DEPAItTEMENT 



BASSES- 
PYRÉNÉES. 



PHARE DE BIARRITZ. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de demi- 
minute en demi-minute. [©. 1.] 

Sur la pointe de Saint-Martin-de-Biarritz, au N. 5° 
30 0. de l'église de ce village. 

Elévation 73 m. — Porte'e 1 1. 
Lat. 43° 29' 38". — Long. 3° 53' 28". 

En temps ordinaire, les éclipses ne paraissent totales qu'au 
delà d'une distance de 4 lieues. 

L'ancien fanal h feu fixe de Biarritz a été supprime' le 1 er fe'- 
vrier 1834 et remplace' par le phare à éclipses de la pointe de 
Saint-Martin. 



FEU DE PORT DE SOCOA. Fixe. 
A l'entrée de la baie de Saint-Jean-de-Luz, côte' 0. 
Ele'vation 30 m. — Porte'e 2 I. 
Lat. 43° 23' 44". —Long. 4° l' 28" 0. 



(35 ) 

MÉDITERRANÉE 1 ". 



CJ) PHARE DU CAP IÎEARN. 

v,/ DEPARTEMENT 

Feu fixe. [Q.I.] 

PYliENEES- 

Sur le mont Be'arn, ù 800 mètres au S. E. de l'entrée ORIENTALES, 
de Port-Vendres. 

Elévation 220 m. — Portée 6 I. 
Lat. 42° 30' 45". — Long. 0° 47' E. 
Ce nouveau feu est allume' depuis le 1 er mai 1836. 



(1) A celte série des phares français de la Méditerranée, on peu 
les deux feux d'Onn et d'Alger. 

FEU DE PORT D'ORAN. Fixe. 
Sur Je fort de Mcrs-el-Kibir, à droite de l'entrée du port. 

Élévation — Portée 1 I. 

Lat. 35° 44' 21 . — Long. 3° 1' 25" O. 



PHARE D'ALGER. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de demi-minute en 
demi-minute. 

Sur la tour du môle. 

Élévation 37 m. — Portée 5 I. 

Lat. 36° 47' 20". — Long. 0* Ai' 10" E. 

Les éclipses ne paraissent totales, en temps ordinaire, qu'au delà d'une 
distance de 2 lieues marines. Le petit feu fixe, que l'on aperçoit dans les in- 
tervalles des éclats de l'appareil tournant, est produit par un appareil addi- 
,ionnel.[©.4.] 

L'ancien appareil à feu fixe du mole d'Alger a été remplacé par le nou 
veau fanal, le 18 novembre 183.i. 



© École Nationale des Ponts et Chaussées 



(36 ) 

FEU DE PORT DE PORT-VENDRES. Fixe. 
Sur le fort du Fanal, côté droit de l'entrée du port. 

Elévation 33 ni. — Portée 2 l.\. 
Lat. 42" 31' 25". — Long. 0° 46' 30" E. 



DEPARTEMENT 



(*) FEU DE PORT DE LA NOUVELLE. Fixe.[Q 4.] 



L'AUDE. A l'extrémité de la jetée de l'O., côté gauche de l'en- 

trée du chenal. 

Élévation 10 m. — Portée 3 1. 
Lat. 43° l' 0". — Long. 0° 43' 30" E. 



DEPARTEMENT 



FEU DE PORT D'AGDE. Fixe. 



L'HERAULT. g ur l'extrémité de îa jetée de l'E., à droite de l'entrée 

du chenal. 

Elévation 9 m. — Portée 2 I. 

Lat. 43° 16' 45". — Long. 1° e' 30" E. 



( 37 ) 

(J) FEU DU FORT BRESCOU. 

Fixc.[®. 4.) 

Sur le bastion S. E. du fort Brescou , à 1 lieue à I'E. 
S. E. de l'embouchure de l'Hérault. 

Élévation 18 m. — Portée 3 I. 
Lat. 43° 15' 30". — Long. 1° 9' 45" E. 
Allume depuis le 1 er mai 183G. 



(J) PHARE DU MONT D'AGDE. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de minute en 
minute. [©. 1.] 

Sur le mont d'Agde, ou de Saint-Loup, à 5,200 m. 
au N. 0G° 30' E. de l'embouchure de l'Hérault. 

Élévation 126 m. — Portée 9 1. 

Lat. 43° 17' 50".— Long. 1° 9' 15" E. 

Allumé depuis le 1 er mai 1836. 

En temps ordinaire , les éclipses de ce phare ne paraissent 
totales qu'au delà d'une distance de 3 lieues. 



PHARE DE CETTE. 

Feu fixe. 

Sur le fort Saint-Louis, à l'extrémité du môle du môme 
nom , à gauche de l'entrée du port. 

Elévation 25 m. — Portée 3 I. 
Lat. 43° 23' 45". — Long;. 1° 22' 0"E. 



38 



FEUX DE PORT DE CETTE. Fixes. 

Deux réverbères installée à l'aplomb l'un de l'autre, 
sur l'amer voisin du fort Richelieu, à 740 m. à PO. du 
phare du môle Saint-Louis. 

Elévation moyenne 60 m. — Portée 1 1. i. 

Ces deux fcuxso confondent en un seul au delà d'une distance 
de 1 mille j. Tenus par le phare du mole Saint-Louis, ils indi- 
quent la direction à suivre pour donner dans le milieu de la 
passe N. E. du port. 



département PHARE D'AIGUES-MORTES. 

DU 

Gard. Feu varié par des éclats de 4 en 4 minutes. [0. 3.] 

Sur le môle N. 0. du Grau-du-Roi, à 170 m. de son 
extrémité'. 

Élévation 18 m. — Porte'e 5 I. 
Lat. 43°.'32' 0". — Long. 1° 47' 45" E. 



DEPARTEMENT 



BOUCHES-DU- 
RHONE. 



PHARE PROVISOIRE DE LA CAMARGUE. 

Feu fixe. [©. 4.] 

Sur lariye gauche de l'embouchure du Vieux-Rhône, 
à 2 milles marins au S. E. \ S. de la vieille tour de Saint- 
Gencst. 

Élévation 1 5 ni. — Porte'e 3 I. 
Lat. 43° 20' 30". — Long. 2° 20' 30" (?) E. 



( 39 ) 

DEUX FEUX DE PORT DE BOUC. Fixes. [©. 4.] 

1 er Fanal, sur la tête du môle, à gauche de l'entre'e 
du port. 

Elévation 16 m. — Portée 3 I. 

2 e Fanal, sur la tour du Fort, à droite de l'entre'e du 
port. 

Élévation 30 m. — Porte'e 3 1. 
Lat. 43° 23' 27". — Long. 2° 38' 47". E. 



PHARE DE PLANIER. 

Feu tournant dont les éclipses se succèdent de demi- 
minute en demi-minute. [©. 1.] 

Sur le rocher de Planier, à 2 lieues f au S. 0. de l'en- 
tre'e du port de Marseille. 

Ële'vation 40 m. — Porte'e 7 1. 
Lat. 43° 11' 57". — Long. 2° 53' 38" E. 

En temps ordinaire, les éclipses de ce phare ne paraissenl 
totales qu'au delà d'une distance de 3 lieues. 



FEU DE PORT DE LA CIOTAT. Fixe. [©.4.] 
Sur le Fort, côte' droit de l'entre'e du port. 
Ële'vation 25 m. — Porte'e 3 1. 
Lat. 43° 10* 56". — Long. 3° 16' 28" E. 



( 40 ) 
département FEU DE PORT D'ANTIBES. 

DU 

VAR. Varié par des éclats de 2 en 2 minutes. [©. 4.] 

Sur l'extrcniite du môle oriental, à gauche de l'entre'e 
du port. 

Élévation 1 5 m. — Porte'e 3 I. 
Lat. 43° 35' 10". — Long. 4° 47' 31" E. 



FEU DE PORT DE BASTIA. Fixe. [Q. 4.] 
Sur l'extre'mite' du môle, à droite de l'entre'e du port. 
Élévation 16 m. — Portée 3 I. 
Lat. 42° 41' 28". — Long. 7° 7' 10". 



L' Ingénieur en chef Secrétaire de la 
Commission des phares. 

Signe L. Fresnel. 

Vu par le Conseiller d'état 
Directeur général des ponts et chaussées 
et des mines. 

Signe LEGRAND. 



© École Nationale des Ponts et Chaussées